Ce blog autorise maintenant les commentaires sans compte Gmail, voire anonymes...

donc plus d'excuses pour ne pas commenter! Merci d'avance

lundi 30 juin 2008

Festival de Jazz, jour 4...

le son du jour:


Aujourd'hui, rien de bien extraordinaire, à part un abandon pour cause de chaleur / allergie, 3 verres de vin renversés, dont 1 1/2 de pouilly fouissé à 12$ le verre, 2 averses et des poches d'eau sur la gueule, et un chapiteau trop rempli. On a quand même écouté 3 concerts, et Delphine a pu découvrir le groupe d'hier, La Tourelle Orkestra (on a même acheté leur album).
Heureusement, à 19h on a rejoint Oli pour aller manger une fondue mongole au Little Sheep Hot Pot, et c'était excellent; on a fini la soirée à écoutant du jazz d'ascenseur (je ne citerai pas le nom du groupe pour ne pas les froisser...) en buvant un petit Chardonnay, en faisant bien attention de ne pas le renverser cette fois! Trop dure la vie...

mes trucs pour la fondue: crevettes, shiitakés, calmars, squid, tofu frit, nouilles japonaises, boulettes de poisson et boulettes de homard, gateau de riz, racine de lotus, taro, cresson, etc...

samedi 28 juin 2008

Festival de Jazz, jour 3 (ouais déjà)

le son du jour


Premier concert du jazzfest pour moi (Delphine étant en session shopping comme souvent en ce moment...), et au programme La Tourelle Orchestra, un groupe qui se définie par un tour du monde musical dans le désordre, et qui concrètement mélange des folklores de l’Europe de l’est, des musiques tsiganes, du jazz manouche et des musiques juives dans des compositions originales. On pourrait se croire par moment à une bar mitzwa organisée par Goran Bregovic... en tout cas, c'est très festif, j'ai vraiment adoré, et comme demain ils rejouent, je vais y emmener ma femme, parce qu'elle ne peut pas louper ça! Plus de détails et de photos demain donc!


sinon après j'ai un peu trainé prés de la grosse scène GM, mais c'était trop typé blues pour moi, et puis il s'est mis à pleuvoir tranquillement, alors j'ai rejoint Delphine, on est rentré, et puis on a fini dans un resto marocain... c'est aussi ça Montréal!

SOUVENIRS D'ENFANCE

video

Ce soir, en trainant sur le net j'ai retrouvé ça, ça m'a tellement rappelé de souvenirs de dimanche soirs, Ulysse 31 et tout ça, que j'ai eu envie de faire partager ma re-découverte...!!
Sinon, c'est vraiment un des pires jingle que j'ai vu...

mardi 24 juin 2008

une St Jean sportivo-religieuse...

le son du jour:


Aujourd'hui, c'est la St Jean Baptiste, la fête nationale du Québec! Cet après-midi, on s'est donc efforcé de donner un soupçon de religieux à notre quotidien, mais en l'associant avec un peu de sport pour que ce soit quand même un peu amusant. Non, ce n'est ni le lancer de crucifix ou le 110 mètres-djihad que l'on a choisi, en fait on est tout simplement monté voir la basilique de l'oratoire St Joseph, en vélo! (j'avais pensé à la planche à voile, mais elle est trop capillotractée...)
Cette basilique moderne d'à peine 100 ans surplombe Montréal par l'ouest du Mont Royal, et c'est un lieu de pélerinage trés en vogue chez nos amis chrétiens. Bon, faut être un peu con pour monter à genoux la seule église au monde qui possède des escalators (ou escalier mobile comme on dit icitte), mais c'est comme ça la religion hein... faut souffrir pour aller vivre dans les nuages avec Dieu, Jesus, et les autres bisounours...
Bon, pour y arriver, il faut monter le Mont Royal, puis redescendre un peu la Côte des Neiges, donc Delphine était un peu essouflée en arrivant, mais sinon ça va. On est reparti par le cimetière Notre-Dame des Neiges (ouais hein, encore un truc religieux c'est fou), qui fait un peu penser au Père Lachaise, sauf qu'on peut s'y déplacer en voiture et en vélo; on y a croisé un renard qui vadrouillait!

la basilique vue de son parvis

on ne dit pas que des conneries hein...

beaucoup de superbes vitraux modernes

de fort belles mosaiques

une porte en fer forgé de toute beauté

toujours la petite statue qui fait peur, histoire de tenir les fidèles

magnifique orgue, l'organiste avait bien la patate

vue de l'ouest de Montréal

une photo pour môman ^^

les fameux escalators...

Delphine illuminée de la lumière divine...

un ange trompettiste dans le cimetière NDDN

mercredi 18 juin 2008

Criss de chienne de bécik en tabarnak!!

le son du jour:


Il n'y a pas de pluie depuis 1 semaine, malgré les annonces quotidiennes de risques d'orages, et en bon ami de la planète, je vais en vélo au travail; surtout qu'ils nous ont installé un fort beau garage à vélo chez A2M...
À 17h, je descends donc au garage à vélo, récupérer ma monture. Putain de merde, le pneu arrière était tout dégonflé... Je me dis pas possible, on a du me faire une blague, et puis je m'en fous, j'ai des chambre à air DrSludge, avec liquide anti-crevaison, qui se rebouchent toutes seules! Donc, je sors ma pompe, je regonfle mon pneu à bloc, et effectivement, pas de fuite, rien, super. Je sors du bâtiment, commence à rouler 50 mètres, et la, pfffftt, la roue arrière à plat...
Le rapport avec mon introduction météorologique devient évidente, parce que c'est à ce moment là qu'il s'est mis à pleuvoir... et me voilà rentré à pied, 1 heure plus tard, humide comme un chien, et énervé à en avoir une petite veine au front!
Après une rapide inspection, ma roue arrière, qui était déjà un peu voilée en a un peu plus pris dans la gueule, et la chambre à air est morte... pas grave, mais ce vélo a 11 ans, et je commence vraiment à en avoir marre, je crois que je tiens là mon "excuse" pour en acheter un nouveau!

MISE À JOUR: je reviens de Sport Depot, j'ai acheté une chambre à air à 5$, MAIS ils ont en stock un Scott Reflex FX-25 de 2007 pile à ma taille, et pour s'en "débarrasser" ils font 40% dessus... je ne sais pas encore comment, mais je vais essayer de trouver la somme sans avoir piocher dans nos économies!! Quoi... on peut toujours réver!

Pour les connaisseurs:
cadre Reflex Fully Frame Scott LCR shock remote control 110mm travel
Fourche Rock Shox Tora 302 Coil Spring 100 mm travel
Dérailleur Shimano LX à l'avant et Deore LX à l'arrière
Manettes Shimano Deore R-fire plus
Kit chaine Shimano FC-M470
Freins Avid Juicy 3 (disques hydrauliques)
Roues Alex TD-24 Disc
Pneus Scott OXYD
Guidon Aricle YC-210-601 Scott Comp 1
Potence Scott Comp
Selle SCT-10 SL Reflex 07
Pedales Shimano PD-M505

dimanche 8 juin 2008

titre racoleur: cochonneries asiatiques...

le son du jour:


L'été est là, il fait 31° (37+ ressentis avec le facteur humidex), et une fois n'est pas coutume, ce blog va se transformer en une rubrique Fais tous toi-même mais surtout fais des recettes originales (© Les Robins Des Bois), avec aujourd'hui, les "côtes de porc grillées au parfum asiatiques".

Pour commencer, il vous faut une terrasse, un jardin ou l'équivalence locale (mettons une plage pour nos amis kanaks, ou une banquise pour les plus inuits d'entre nos lecteurs) - je dis ça parce que certains ont manqué de justesse de passer leur cuisine au feu en voulant flamber des gambas au pastis (cf. Camille et la hotte flamboyante, aux éditions J'ai Deux Mains Gauches)

Donc, commençons par le commencement, il vous faut un porc - enfin juste ses côtes, la recette indiquait 4 côtes pour 4 personnes, mais je trouvait ça un peu chiche, donc ce sera 4 côtes pour 2 personnes (Delphine me fait signe que par contre là c'est beaucoup), ou pour 3 personnes, car comme le veut le vieil adage, quand il y en a pour 2, il y en a pour 3. Donc, va pour 4 côtes de porc, le nombre de convives dépendra de l'appétit de ceux-ci.

Ensuite, il vous faut préparer la marinade; elle contient les ingrédients suivants, à des doses variables selon vos goût et convenance:
- huile d'olive (nous conseillons la extra vierge, mêmes pour aller avec le cochon)
- huile de sésame grillé
- une racine de gingembre (ni trop grosse ni trop petite)
- 4 gousses d'ail
- de la sauce soja (nous conseillons la sauce soja allégée en sel, votre recette n'en sera que plus équilibrée)
- du miel (ou du sirop d'érable pour les caribous, mais le miel sonne
quand même plus Asie...)

Vous mettez tout ça dans un blender (ou mixeur, selon la langue) et vous blendez (ou mixez, cf. précédent) jusqu'à obtenir une émulsion parfaite: nous l'appellerons marinade.
Rassurez vous, la recette est bientôt terminée, la seconde phase consistant uniquement à attendre.
Mettez donc les côtes de porc dans un plat assez plat, et versez y votre marinade; les côtes doivent être recouvertes, pour cela vous pouvez rajouter un peu de sauce soja ou d'huile. Laissez mariner le tout recouvert d'un film cellophane, pour une durée de 3 heures minimum (une nuit étant le mieux, une semaine étant un peu trop sauf si vous êtes un varan de Komodo); une petite astuce en passant, vous n'êtes pas obligé d'attendre prés de votre marinade!! Profitez de ce moment pour vous relaxer, allez à la piscine, prenez un cours de yoga, ou ce qui vous plaira sur le moment. Cependant, il vous faut rester vigilant, et penser à retourner les côtes de temps en temps, afin de bien répartir tous les goûts dans toute la viande.

Une fois vos côtes imprégnées de tous ces délicieux parfums asiatiques, il est l'heure de faire chauffer le barbecue, à intensité moyenne. Huilez votre grille (à huile de sésame, cela va sans dire), déposez-y les côtes marinées, et laissez les cuire 5 minutes de chaque côté; badigeonnez de marinade une fois retournée, et laissez reposer 5 minutes environ. Il est possible de le faire à la poêle et au four, mais le goût fumé du barbecue apporte une saveur d'authenticité à ce plat; le micro-onde est bien évidemment à proscrire.

Voilà, pour terminer, je me permet de vous donner comme suggestion d'accompagnement une salade de pommes de terre et pois mangetout à la coriandre, et un petit verre de rouge frais, Gamay de Touraine ou Pinot noir, voir même un Beaujolais. Bon appétit!

le gingembre, ni gros ni petit, et quelques ingrédients

la viande en train de mariner

la même, plus tard

Delphine profite de ce moment pour lire au soleil

la viande aprés la marinade

la salade, mais sans les haricots parce j'aime pas ça en fait, c'est juste pour que la recette ait l'air équilibrée...

et voilà!